Des problèmes d'écoute d'extraits musicaux peuvent être règlés par la mise à jour de VLC Media Player (gratuit)
Musiques populaires et musiques savantes au XVIIIe siècle
recherche et diffusion
v.180710
PROGRAMMATION 2018
Giacu, petit colporteur savoyard rentré au pays
  • Samedi 25 Août 2018 à 17h : création au Centre provençal de Sancto Lucio de Coumboscuro - Valle Grana - Coni - Piémont italien
  • Dimanche 18 Novembre 2018 à 17h : reprise à la Chapelle Victoria, 65 Avenue Victoria - Grasse (A.M.)
    Ce spectacle accompagné d'un diaporama.
    L'ensemble Les Enfans de Cythère sera composé de Damien Roquetty et Renaud Bois, chants et récitants, Françoise Bois Poteur, conception et vielle à roue ; Julia Al Abed, à la régie.
Journées du Patrimoine
L'ensemble Les Enfans de Cythère, sous la forme d'un duo Damien Roquetty, chant et Françoise Bois Poteur, vielle, sont invités par le Service du Patrimoine de la ville de Grasse à assurer la partie musicale des visites organisées pour les Journées Internationales du Patrimoine :
  • samedi 15 septembre 2018 à partir de 16 h, à la Cathédrale et dans des demeures historiques de la vieille cité - Grasse (A.M.)
    Au programme : chants et airs à danser du XIIe au XVIIe siècle.
  • dimanche 16 septembre 2018 à partir de 16 h, dans la Villa-Musée Jean-Honoré Fragonard, 23 boulevard Fragonard - Grasse (A.M.)
    Une soirée musicale au siècle des Lumières dans les familles Maubert/Fragonard, notables de la ville et De Blic/Vial descendants d'officiers de marine provençaux : chants et airs de bals extraits des cahiers manuscrits de musique ayant appartenu à ces familles et de recueils de chant de la même époque conservés à Grasse.
Les habitants du département du Haut Var durant tout le XIX e siècle
  • vendredi 16 Novembre 2018, conférence avec diaporarma par Françoise Bois Poteur, aux Archives départementales du Var,  660 boulevard John Kennedy -  Draguignan  (Var)
    Au programme : 
    • La famille Diaque : extraits de Maceou le farceur et Histoires de vie en vallée de Haute Siagne
    • Pascal Joseph Janson ou les distractions d’un propriétaire terrien, à Villecroze, dans les années 1830—1840, à partir de son cahier de chansons retrouvé dans une maison du village 
    • Le monde des Voyageurs, colporteurs, ambulants, travailleurs saisonniers, descendus des Alpes dans toute la Provence
Giacu, petit colporteur savoyard rentré au pays
Comme bien d’autres avant et après lui, Giacu a quitté son village alpin pour partir à l’aventure.
À Paris, il a rencontré Fanchon la vielleuse qui l’a entraîné dans les foires mais aussi sur le Pont Neuf et aux cabarets. Il en a entendu des chansons ! des nouvelles, des anciennes. Il en a vu des spectacles ! des danseurs de cordes, des comédiens italiens, des montreurs de lanternes ; sans oublier les ciarlatans. Il s’est aperçu que les Savoyards étaient à la mode chez les Parisiens.
Il a appris que même dans les salons cette mode durait depuis longtemps, et qu’une mascarade des Savoyards avait été donnée à la cour. À son grand étonnement, il a même pu voir un de ses compatriotes le prince de Carignan devenu « intendant des Menus Plaisirs » du roi. Car les échanges entre Paris et le duché de Savoie ne concernaient pas que les colporteurs et les Petites gens, loin de là.
Parti avec sa marmotte, Giacu est finalement revenu avec une vielle à roue, une lanterne magique et un singe, de quoi étonner ses anciens amis et sa famille… Bien sûr, parmi eux, nombreux sont ceux qui descendent régulièrement de leur montagne tous les hivers pour gagner leur vie, mais ceux-là ne se lancent pas sur les routes jusqu’à Paris ou les villes de Flandres. Ils finissent même souvent par faire souche au pied des Alpes, pas très loin de leur village d’origine, comme en Provence orientale où leurs descendants n’ont pas oublié leurs racines.
Le C.E.D.P.I. de Provence s’est penché sur ces migrations, saisonnières ou non, fréquentes dès le XVIe et jusqu’au XIXe siècle. Qui ne connaît pas le petit ramoneur savoyard ? Elles ont eu des répercussions sociales et culturelles ; chacun rapportant de ses voyages des chants ou des danses qui ont enrichi le répertoire local.
Ce spectacle en musique et en images se propose d’évoquer, au travers du personnage de Giacu, toutes ces générations d’Alpins qui ont parcouru les routes de France au fil des siècles.
Un article paraîtra durant le 4e trimestre 2018 dans notre page Histoires, anecdotes, trouvailles.
  CONTACT : courriel/ tél. +33 (0)6 18 96 64 42
sites : www.lavielledanstoussesetats.fr/ www.centrepatrimoineimmateriel.fr